Accueil » Articles » Mobilité » Ordinateur portable

MSI GT70, le laptop gamer passe à Ivy Bridge

Par Vincent le 28/06/2012 à 21:00
Tags :Mobilité, Ordinateur portable
Constructeur(s) :MSI



En décembre dernier le PC portable MSI GT780 DX faisait un tour dans notre labo. Machine bodybuildée pensée pour les joueurs, ce PC portable nous avait séduit de part la qualité de son châssis et sa configuration. Il faut dire qu’avec un Core i7-2630QM, 8Go de RAM, une GeForce GTX 570M et un RAID de disques durs de 750 Go, rares sont les jeux qui lui résistaient. Maintenant, MSI propose une mise à jour de son bébé qui fait désormais place à un processeur Ivy Bridge et à une GeForce GTX 670M, mais pas seulement …

MSI GT70



Les meilleures soupes dans les vieux pots ?



Avant d’aller plus loin, sachez tout de suite que nous n’allons pas dans ce dossier revenir en détails sur le châssis du nouveau MSI GT70. Rien ne change depuis le GT780 DXet le plus simple pour vous faire une idée est d’aller consulter notre ancien test, ou la vidéo publiée dans ce dernier que nous vous proposons de découvrir ou de redécouvrir un peu plus bas sur cette page. Nous avons donc toujours une dalle 17,3 pouces Full HD matte, un clavier Steel Series rétro éclairé, une partie audio assurée par Dynaudio, le support de l’USB 3.0, ou encore un châssis robuste et relativement sobre au regard de la cible visée par le GT70. Tant mieux.

Vous l’aurez donc compris ce n’est pas le contenant qui fait de ce GT70 une nouvelle machine, mais le contenu. Avec son Core i7-3610QM quad core à 2,3GHz (3,3GHz en mode turbo) il passe à la génération Ivy Bridge et profite ainsi d’une finesse de gravure de 22nm. Autre changement qui n’en est pas vraiment un, le passage du GPU GTX 570M au GTX 670M. Si sur le papier on pourrait s’attendre à un GPU Kepler vu la nomenclature employée, en pratique il n’en n’est rien car le 670M n’est rien d’autre qu’un GTX 570M overclocké et emploie donc toujours l’architecture Fermi et sa finesse de gravure en 40nm. Il s’agit donc d’une « fausse » nouveauté et nous pestons une fois de plus contre nVIDIA qui maîtrise toujours aussi bien l’art du renommage de composants. En lot de consolation MSI nous offre la technologie Optimus de nVIDIA grâce à laquelle le laptop devrait pouvoir gagner en autonomie en passant sur l’IGP (puce graphique intégrée au CPU) en dehors des phases de jeu.

Si la puce graphique n’a rien d’excitant, la solution de stockage utilisée dans le GT70 en revanche aguichante. MSI nous gratifie en effet de deux SSD Sandisk de 64Go montés en RAID 0 associés à un disque dur Hitachi de 750Go de 7200tr/mn. Le GT70 dispose ainsi d’une capacité de 128Go pour la partition réservée au système et de 750Go pour le stockage et les applications, autant dire que le système devrait se montrer rapide !

Autre nouveauté, l’ajout d’une puce réseau BigFoot Killer E2200 grâce à laquelle il est possible de gérer le flux réseau afin d’attribuer une plus grande bande passante aux jeux. Pour finir, contrairement à son aîné, le GT70 gère désormais l’USB 3.0 en natif grâce à son chipset HM76 Chief River.

MSI GT70

Le touchpad multi touch et la config.

MSI GT70

La webcam.

MSI GT70

Clavier chiclet Steel Series, barre sensitive de raccourcis avec entre autre le bouton Turbo qui fait grimper le GPU de 597 à 620 MHz.

MSI GT70

Touchpad et LEDs d’activité.

MSI GT70

Connectique arrière.

MSI GT70

Côté droit du portable (deux USB 2.0 + graveur optique).

MSI GT70

Les deux SSD mSATA.

MSI GT70

Ports USB 3.0, lecteur de carte et connectique audio complète.

MSI GT70

L’unique ventilateur.

MSI GT70

Le disque dur et la RAM qu’il est facilement possible de remplacer même si l’ouverture de la trappe arrière entraine une rupture de la garantie.

MSI GT70

Le disque dur et la RAM qu’il est facilement possible de remplacer même si l’ouverture de la trappe arrière entraine une rupture de la garantie.


Configuration

MSI GT70 sepcs


Vidéo test du GT780



En pratique



Encore une fois, si vous voulez notre avis plus détaillé sur le châssis du GT70, consultez notre test du GT783 DX. Globalement il n’y a pas grand-chose à redire, puisque le portable est bien conçu, son clavier chiclet qui pourrait freiner pour du gaming, est finalement très agréable et la qualité du son Dynaudio est une véritable valeur ajouté. On apprécie aussi le fait que la dalle soit matte, mais l’écran a tout de même une fâcheuse tendance à saboter les couleurs dès qu’on ne le regarde pas de face.

Qu’en est-il des performances ?

Le tableau ci-dessous n’est pas équitable. Pour nos tests, le seul autre laptop récent en notre possession était l’ultrabook Dell XPS 13, une machine que ne supporte bien évidemment pas la comparaison avec le GT70 en matière de performances. Quel que soit les tests, le GT70 est loin devant grâce à son CPU plus véloce, mais aussi à son RAID 0 de SSD. Pour vous donner une idée, sous ATTO Disk Benchmark on grimpe jusqu’à 860Mo/s en lecture avec me GT70. En pratique cela nous donne un système très réactif et une machine qui boote en quelques secondes. On aime !


MSI GT70


Pour ce qui est des jeux, pas de comparaison avec l’XPS 13 cette fois, ça serait un sacrilège. Le MSI fait tourner quasiment tous les jeux dans de très bonnes conditions avec l’ensemble des détails à fond et ce, en 1920x1080. Quelques exceptions existent cependant comme par exemple avec les très récents Dirt Showdown et Snpier Elive v2 dont les effets DirectX 11 sont beaucoup plus à l’aise avec les Radeon.

Notez sinon que le mode Turbo n'apporte strictement rien dans les jeux.

MSI GT70



Le cas Optimus

Le GT70 gère la technologie Optimus, c'est-à-dire qu’il est capable de switcher sans intervention humaine entre le GPU GeForce GTX 670M et l’IGP du processeur. En théorie c’est une bonne idée qui permet de réduire la consommation et donc d’accroitre l’autonomie. En pratique sur le GT70 je dois admettre qu’Optimus m’a un peu cassé les pieds. Il est impossible de désactiver l’IGP et du coup certains jeux se montrent très peu compréhensifs en ne tirant pas partie du GPU GeForce. En passant par les pilotes ont peut forcer la prise en compte du GPU externe, mais même comme ça nous avons eu droit à quelques déconvenues. Le benchmark Lost Planet 2 par exemple avec les derniers pilotes GeForce 304.48 n’a pas voulu fonctionner avec le GTX 670M.

Si vous voulez mon avis, sur une machine de joueurs, Optimus n’est pas indispensable. J’aurais préféré un 670M qui fonctionne dans tous les cas, plutôt qu’une paire de GPU qui pose parfois problème.


Autonomie et nuisances



Qui dit machine de joueurs dit ordinateur transportable et donc faible autonomie. Avec le GT70 on confirme la règle puisqu’avec notre test habituel qui consiste à faire tourner un film en boucle, nous n’avons tenu que 2h50 et cela, malgré la présence d’Optimus.

Côté nuisances sonores, le GT70 se comporte correctement sans plus. En utilisation bureautique et web le PC sait se faire oublier, alors que dans les jeux on entend clairement tourner le ventilo, mais on part du principe qu’en pleine action vous aurez un casque sur les oreilles ou que vous profiterez du son Dynaudio.

Pour ce qui du dégagement calorifique, au repos les composants ne dépassent pas les 50°C à l’intérieur, alors que la température la plus élevée au niveau du clavier était de 37,5°C. Sous la machine nous ne dépassions pas les 39°C, malgré la température ambiante de 32°C du premier vrai jour de l’été 2012 en région parisienne. Après 30mn de benchmarks Metro 2033 en boucle les températures affichées par HWMonitor étaient de 78°C pour le CPU et de 75°C pour le GPU. A l’extérieur, nous sommes monté à 41 degrés au niveau du clavier et à 61 degrés sous le portable à proximité des sorties d’aération. Pas la peine d’espérer jouer avec le PC sur vos genoux donc …


Conclusion



Avec le GT70 MSI ne prend aucun risque. La marque réutilise une base éprouvée en lui rajoutant l’un des derniers CPU Intel, une « presque » nouvelle puce graphique ou encore une configuration de stockage très alléchante. Il en résulte une machine qui manque clairement d’originalité mais qui fait ce qu’on lui demande avec des performances toujours au rendez-vous. Que ce soit en utilisation bureautique, en navigant sous Windows ou dans les jeux, le GT70 ne bronche pas, mais un petit quelque chose nous laisse tout de même sur notre faim.

Le GTX 670M d’abord n’apporte strictement rien de neuf. Nous aurions clairement préféré un GPU Kepler plutôt qu’un simple GTX 570M overclocké. Ensuite, la machine chauffe un peu trop à nos yeux et l’écran quoi que matte, ne respecte pas les couleurs dès qu’on n’est pas idéalement positionné.

Proposé à environ 1900€ avec une sacoche et une souris, le GT70 est un portable bien construit et performant, mais pas parfait. Son châssis est bon, mais il serait peut être temps pour MSI de le moderniser et surtout de revoir sa solution de refroidissement.

MSI GT70


>> Commenter cet article sur notre forum !





Le blabla des lecteurs


Commenter anonymementCREER UN COMPTES'IDENTIFIER
Votre commentaire :



PRODUITS POPULAIRES



S'abonner aux flux RSSSuivre l'actualité hi-tech sur facebookSuivre l'actualité hi-tech sur TwitterVidéo hi-tech sur youtube
A propos | Flux RSS |Nous contacter | Plan du site |Partenariats |Conditions d'utilisation | Photos
Copyright © 2000-2012 Revioo Group SARL - Revioo.com, tous droits réservés