Accueil » Articles » Mobilité » Téléphonie

Test Huawei Ascend P1

Par Vincent le 04/12/2012 à 10:30
Tags :Mobilité, Téléphonie
Constructeur(s) :Huawei



Pourquoi toujours parler des stars que sont les Galaxy S3, iPhone 5 et Nexus 4 ? Les deux premiers sont encore assez onéreux et le troisième n'est pas vraiment disponible. Heureusement il existe de nombreux autres smartphones sur le marché et pas forcément chez les fabricants les plus connus. J'ai donc décidé de jeter mon dévolu sur l'Ascend P1 de Huawei, un mobile sorti l'été dernier et proposé à un tarif relativement agressif par rapport à d'autres smartphones, même si ce prix paraît un peu moins aguicheur depuis l'annonce du dernier Nexus de Google. Quoi qu'il en soit, j'ai passé un peu plus d'un mois avec l'Ascend P1 alors il est temps de vous faire découvrir mes impressions à son sujet.

On ne va pas y aller par quatre chemins, le Huawei Ascend P1 est un smartphone sous Android qui vise le milieu de gamme. Sa configuration n'accroche donc pas celles des S3, Note 2, Nexus 4, LG Optimus 4X HD ou HTC One X+ par exemple, mais offre un processeur Ti OMAP 4460 dual core à 1,5 GHz, soit le même cerveau qu'un Galaxy Nexus, mais avec une fréquence de fonctionnement qui gagne 300 MHz. Les calculs graphiques sont aussi assurés par une puce PowerVX SGX540, ancienne, et donc là aussi en dessous des dernières références dans le domaine. En sus, Huawei nous gratifie d'un écran 4,3 pouces Super AMOLED de 960x540 pixels avec traitement Gorilla Glass, d'1Go de RAM, de 4Go d'espace de stockage interne extensible via un slot microSD (32Go), d'un capteur photo/vidéo principal de 8 MPixels et d'un second en façade de 1,3 MPixels pour la visio. Point de vue connectivité on notera la présence d'un port micro-USB compatible MHL, d'une prise jack 3.5 ou encore la gestion des WiFi b/g/n, du Bluetooth 3.0, de la 3G et la présence d'un GPS. Non, la technologie NFC n'est pas au programme et il n'y a pas non plus de port HDMI.

Côté mensurations, le P1 plaira à ceux qui n'ont que faire des derniers mastodontes à la mode avec ses 129 x 64 x 7.69 mm pour 110 grammes. Il a clairement une taille de guêpe et fait même partie des smartphones les plus fins qu'il m'est été donné d'avoir entre les mains, ce qui explique sans doute sa batterie honnête, mais pas transcendante de 1670 mAh.


Huawei Ascend P1


Qu'en est-il de son design ?



S'il est totalement en plastique brillant, l'Ascend P1 n'a cependant pas grand chose à envier aux principaux smartphones sous Android. Son design est sobre, sa finition est bonne et à choisir entre ce smartphone et certains smartphones haut de gamme LG par exemple, il n'y a pas photo, le P1 confère une bien meilleure impression une fois en main.

Huawei Ascend P1

Sur le côté gauche, le bouton de réglage du volume.

Huawei Ascend P1

A droite le bouton de mise sous tension/veille, ainsi que l'emplacement du slot microSD.

Huawei Ascend P1

Ci-dessus une enceinte et la caméra frontale de 1,3 MPixels. Il y a aussi un capteur de luminosité, mais on ne le voit pas vraiment sur la photo (juste à gauche du haut-parleur).

Huawei Ascend P1

Un peu plus bas et toujours sur la façade du téléphone, on peut voir que Huawei a opté pour trois vraies boutons Android sensitifs.

Huawei Ascend P1

Dans l'ordre, la prise jack 3.5, le port micro-USB et l'emplacement pour carte SIM qui sont situés sur la tranche supérieure du téléphone. C'est normal pour la prise casque, mais une prise USB sous le mobile aurait semblé un peu plus judicieux.

Huawei Ascend P1

Tout en finesse ...

Huawei Ascend P1

La façade du smartphone.

Huawei Ascend P1

A l'arrière, le capteur photo de 8 MPixels et son double flash LED, ainsi qu'un haut parleur tout en bas. Notez qu'il n'est pas possible de démonter la coque du téléphone et que, par conséquent, la batterie est inamovible.


Waw, ouais ?



Comme indiqué tout à l'heure, l'Ascend P1 est à la hauteur, voire dépasse le degré de finition de nombreux smartphones sous Android sans atteindre le niveau d'un iPhone ou d'un Xperia. Son plastique brillant peut par contre rebuter un peu, mais il est toujours possible d'opter pour la version noire du téléphone qui propose un revêtement différent.

Au delà de la finition très correcte, c'est bien entendu la finesse du téléphone qui impressionne. Le profil qui n'est pas s'en rappeler celui d'un Motorola RAZR permet d'avoir une partie centrale très fine. En associant cette finesse à la légèreté et au format du téléphone, on obtient un appareil bien né qui se montre très agréable à manipuler.

Une fois sous tension, là encore le constat est bon grâce à l'écran Super AMOLED bien connu. Les couleurs pètent à la rétine et rendent l'image agréable à regarder, même s'il faut avouer qu'elles ne sont pas vraiment fidèles à la réalité, ce qui n'étonne plus vraiment avec du Super AMOLED. La luminosité elle aussi est bonne, un élément indispensable pour exploiter le mobile correctement en extérieur. D'ailleurs bonne nouvelle, le capteur de luminosité fait bien son boulot et je n'ai jamais eu à le désactiver et/ou à passer par des réglages manuels.

Huawei Ascend P1
Huawei Ascend P1


L'Ascend P1 est un smartphone sans véritable surcouche livré sous Android 4.0.3 Ice Cream Sandwich. Jelly Bean aurait été préférable, mais l'absence de surcouche est à mon goût bénéfique, d'autant plus que le fabricant nous a tout de même concocté quelques petits rajouts forts sympathiques et loin d'être intrusifs.

Le lock screen permet par exemple d'accéder directement à l'APN, aux SMS ou aux derniers appels, alors qu'un widget horloge/météo est présent sur le panneau principal. Ensuite, le volet de notification qui comprend d'origine un raccourcis vers les paramètres s'enrichi de cinq raccourcis grâce auxquels il est entre autre possible d'activer ou de désactiver le WiFi, le Bluetooth et le GPS ou encore de bloquer le basculement de l'écran. Ce ne sont pas des modifications majeures, mais elles sont bienvenues. Le clavier quant à lui n'est pas celui fourni d'origine par ICS. Un peu plus riche, il est malgré tout bien moins agréable qu'un Swiftkey.

Point de vue navigation, rien à dire, c'est fluide et réactif, aussi fluide, voire même peut être un peu plus que Galaxy Nexus sous ICS, mais pas au niveau d'un Jelly Bean.

Huawei Ascend P1
Huawei Ascend P1
Huawei Ascend P1
Huawei Ascend P1



Multimédia et performances



Que les choses soient claires, le P1 n'est pas un Nexus 4. Non, son SoC est identique à celui d'un Galaxy Nexus mais il arrive tout de même à fournir des performances légèrement supérieures à ce dernier grâce à sa fréquence de fonctionnement plus élevée. Niveau jeux, Cortex A15, Tegra 3 ou pas, vous n'aurez pas de souci à faire tourner la majorité des titres 3D (Shadogun, Avengers Initiative et j'en passe ...), donc ne parlons même pas des titres simples comme Fruits Ninja ou Angry Birds qui fonctionnent à merveille. Autre bonne nouvelle, l'Ascend P1 est capable de lire de la vidéo au format Full HD 1080p. Il le fait de façon parfaitement fluide, on regrettera juste l'absence d'une prise HDMI pour en profiter facilement sur un grand téléviseur, ou encore la faible quantité d'espace de stockage embarqué. Le son est quant à lui plus qu'honnête avec un volume sonore assez élevé. Vous ne pourrez cependant pas vraiment l'exploiter à fond la caisse, la faute à des aïgues et graves qui saturent dans ces conditions. Ma main à couper que ça n'empêchera pas certaines personnes de le faire dans le metro ou le RER ...

Un petit mot maintenant sur l'appareil photo. Pour faire simple, c'est une véritable bonne surprise. Là où beaucoup de constructeurs se contentent du strict minimum d'Android, Huawei a développé une application plutôt complète qui offre de nombreux réglages et même des options de retouche. Pour la prise de cliché on peut entre autre modifier la balance des blancs, l'ISO, réduire les yeux rouges, enregistrer des photos en HDR, effectuer des déformations d'image ou même appliquer des effets d'ambiance très "instagramèsques". A l'usage, le capteur principal se montre plus véloce que celui du Galaxy Nexus aussi bien en photo qu'en vidéo. Voilà d'ailleurs pour vous faire une idée une petite vidéo enregistrée avec le P1 (mais maltraitée par Youtube ...) :



L'autonomie



Avec sa petite batterie le P1 n'est pas la star de l'autonomie. Comme beaucoup de smartphones il se contente de tenir une journée en utilisation normale, et nécessitera donc la plupart du temps une recharge par jour. S'il n'est pas sollicité en revanche il peut facilement tenir quatre à cinq jours en veille.


On craque ou pas ?



L'Ascend P1 n'est pas le premier smartphone Huawei que j'ai pu avoir entre les mains, mais il confirme une nouvelle fois que cette marque gagne à être plus connue tant le P1 est équilibré. Esthétiquement réussi à mon goût, il est suffisamment performant pour la majorité des utilisateurs, son écran est efficace, il est réactif, accroche bien les réseaux, fait tourner de la vidéo en 1080p et propose un APN de qualité plus que raisonnable. On regrettera peut être juste le positionnement du port micro-USB, l'absence de port HDMI, la batterie non amovible et la faible capacité de stockage. Cela dit, il est possible d'adjoindre au portable une carte microSD et cette capacité limitée joue certainement un rôle dans le prix compétitif du téléphone. En fait, les seuls vrais obstacles que pourraient rencontrer Huawei sont selon moi le manque de renommée de la marque et la sortie récente du Nexus 4 qui fait mal à beaucoup de smartphones sous Android avec son prix planché. A part la capacité de stockage, les autres aspects négatifs relèvent finalement du détail.

En gros si vous cherchez un smartphone efficace à environ 350 euros sans abonnement (ici et sur notre comparo), le Huawei Ascend P1 dispose des arguments nécessaires et ne bronchera pas face à ses concurrents. Un smartphone approuvé par Revioo.

Notez sinon que le fabricant propose jusqu'au 15 janvier 2013 une ODR de 70 euros sur le P1. En l'achetant avant cette date vous ne le payerez donc que 280 euros sans abonnement. Une bonne affaire ...

Huawei Ascend P1

Award bronze, médaille


Remerciements

Un grand merci au marchand LDLC sans qui le test du Huawei Ascend P1 n'aurait pas été possible.





Le blabla des lecteurs

Anonyme à 10:01 le 05/12/2012
Merci pour ce test sympa.
Je crois que c'est exactement ce qu'il me faut. Je vais voir si la communauté CyanogenMod le suit
Anonyme à 10:04 le 06/12/2012
Xperia ion a 300€. 16go, carte sd. Hdmi
Anonyme à 20:41 le 02/01/2013
J'ai un Ascend P1 depuis huit jours , il semble très bien effectivement mais j'aurais aimé me procurer une notice d'emploi détaillée pour le connaître un peu mieux . Est-ce possible et où peut-on s'en procurer une ?
Anonyme à 11:35 le 09/01/2013
Notice Française de l'Ascend P1 sur le site international de Huawei :
.huaweidevice.com/worldwide/downloadCenter.do?method=toDownloadFile&flay=document&softid=NDY4NzE=

Je le possède depuis 2 mois et je ne peux en dire que du bien. J'espère juste que la batterie intégrée ne posera pas de problème dans le temps.

Commenter anonymementCREER UN COMPTES'IDENTIFIER
Votre commentaire :


ARTICLES RELATIFS



S'abonner aux flux RSSSuivre l'actualité hi-tech sur facebookSuivre l'actualité hi-tech sur TwitterVidéo hi-tech sur youtube
A propos | Flux RSS |Nous contacter | Plan du site |Partenariats |Conditions d'utilisation | Photos
Copyright © 2000-2012 Revioo Group SARL - Revioo.com, tous droits réservés